Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2008 6 19 /04 /avril /2008 17:36
 


 

Mammifère Périssodactyle appartenant au sous-ordre des Cérotomorphes et à la famille des Rhinocérotidés, le Rhinocélux est l’ancêtre, le grand-oncle du rhinocéros. C’est son aïeul nocturne.

 

S’il demeure moins populaire que son petit-neveu, ce n’est pas qu’il soit plus timide ou moins à l’aise en société, mais tout simplement parce qu’il n’a jamais vu le jour. Et que personne, jamais, ne l’a vu. Il loge sous terre.

Certes les loyers n’y sont pas beaucoup moins chers mais il a si peur de s’éteindre. En effet, le principal  prédateur du Rhinocélux est le courant d’air.

 

Son espérance de vie est déterminée par la longueur de sa mèche.

 

Son âge se mesure à la lueur de sa bougie nasale. Très lumineuse à sa naissance, elle déclinera au fil du temps jusqu’à s’éteindre avec lui, finalement.

 

Son drame est de n’avoir ni allumettes, ni cornes de rechange à portée de main. Il pourrait, c’est certain, aller en acheter au tabac du coin, mais le coin c’est dehors et dehors c’est plein de vent, d’éternuements, de  pluie et de portes qui claquent. Il a trop peur du noir pour sortir au grand jour.

 

Alors, il reste chez lui, au fond de son terrier aux volets clos. A l’abri des intempéries, il observe le temps passer et sa bougie fondre sur son nez.

 

 

Le dernier spécimen de Rhinocélux encore vivant se trouve dans le livre "Pourquoi pas?" (www.editionsdelacerise.com)



Partager cet article

Repost 0
Published by samuel stento - dans Pourquoi pas
commenter cet article

commentaires